Jeudi 23 Mars

SPARTENZA

Italie - Algérie
©

Passerelles et cordes sensibles des rives siciliennes et algériennes

Si Spartenza signifie séparation en sicilien, c’est bien une passerelle sensible entre les deux rives de Méditerranée que tissent Maura Guerrera et Malik Ziad. Entre le chant, le tammureddu, tambour sicilien, le gumbri et le mandole algérois, le duo renoue le fil invisible du chant des ancêtres. La tradition vocale sicilienne collectée « sul campo », berceuses et chants de travail, fait écho aux rythmes exaltés des gnaouis et de la musique chaâbi de manière familière. Une concordance culturelle aérienne et ancrée.

Showcase à la Cité de la Musique – en journée

Informations